microsoft refute les accusations de la television chinoise

Windows 8 est sûr et ne partage
avec aucun gouvernement les
informations sur ses utilisateurs.
C’est le message fort qu’adresse
Microsoft à la Chine suite à la
diffusion d’un reportage sur le média d’État
chinois CCTV, remettant en cause la sécurité de
l’OS.
La Chine et Microsoft sont dans un conflit
depuis que la société a rejeté la requête du
gouvernement chinois souhaitant avoir une
rallonge de la période de support de Windows
XP. Un nombre important de PC dans le pays
s’exécutent encore sur le système
d’exploitation.
Arguant qu’il ne souhaitait plus se retrouver à
nouveau avec un système d’exploitation
massivement utilisé et qui ne bénéficie pas de
correctifs de sécurité, la Chine avait interdis
aux fournisseurs d’inclure Windows 8 dans les
équipements qui seront livrés au
gouvernement.
Suite au torchon qui brule entre Pékin et
Washington après l’inculpation des militaires
chinois pour cyberespionnage économique, la
Chine s’est à nouveau attaquée à Windows 8,
qui serait un OS à la solde de la NSA, disposant
de backdoor (porte dérobée) permettant
d’accéder aux informations personnelles des
utilisateurs, y compris les carnets d’adresses et
numéro de compte bancaire. Pour la Chine
Windows 8 représente désormais une menace
pour sa sécurité.
Les déclarations de la Chine viennent porter
atteinte à l’image de Microsoft, une situation
que la firme n’apprécie pas, d’autant plus
qu’aucun document révélé sur les vastes
programmes d’espionnage de la NSA, n’établit
clairement l’existence d’une porte dérobée
dans Windows 8, exploitée par l’agence de
sécurité.
La société a rejeté toutes les affirmations de la
Chine dans une publication sur sa page Weibo
(le Twitter chinois). Les cinq points évoqués
par la firme sont les suivants :
Microsoft n’a jamais aidé un gouvernement
dans une attaque contre un autre
gouvernement ou un client ;
Microsoft n’a jamais offert au gouvernement le
pouvoir d’accéder au code de ses produits et
services ;
Microsoft n’a jamais intégré un soi-disant «
backdoor » dans ses produits ;
Microsoft n’a jamais fourni des informations
sur ses clients à la NSA ;
Microsoft n’a jamais caché les demandes
d’aucun gouvernement pour obtenir des
données de ses clients.
La Chine représente le plus grand marché du
PC à travers le monde. Cependant, la
commercialisation de Windows dans le pays est
grandement affectée par la piraterie.
Source : Weibo Microsoft

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :